Royal-Connard (Canin) sponsorise des tortures d'ours en Ukraine

Publié le 29 Juillet 2013

Royal-Canin est devenu Royal-CONNARD

 

Royal-Canin sponsorise des tortures d'ours en Ukraine

 

Une filiale ukrainienne de Royal Canin a parrainé "par erreur" un combat entre chiens et ours en avril. Ce partenariat plutôt particulier a été dévoilé par l'association autrichienne de défense des animaux Vier Pfoten ("quatre pattes"), confirmant une information du quotidien Midi libre.

 

Une vidéo diffusée sur Internet montre un extrait d'un combat entre chiens et ours, lequel, attaché par une chaîne, se fait attaquer par plusieurs chiens. Sur les images, banderoles et trophées portent le nom de l'entreprise.

"Nous avons été informés des faits à la fin de mai par l'association", qui a publié une vidéo sur Internet le 23 juillet, a expliqué le directeur des relations consommateurs chez Royal Canin, Damien Lallié, précisant que l'entreprise avait réalisé une enquête interne. "Il s'agit d'une erreur grossière et humaine de la part de notre distributeur ukrainien. Celui-ci a de nombreux partenariats avec des clubs d'élevage canin. En ce qui concerne cette manifestation, il n'a jamais été fait mention d'un lâcher d'ours", a-t-il affirmé.

Se disant "horrifié et désolé" par ce type de spectacle, qui n'a jamais été dans ses usages, le groupe, qui emploie 6 500 salariés dans le monde, a reconnu que cette"faute grave" causait "un véritable dommage" à la marque. "Nous tenons à remercier une fois de plus l'association Quatre pattes pour avoir porté à notre attention cette pratique", dit Royal Canin dans un communiqué publié jeudi sur son site. "Nous travaillons en collaboration permanente avec tous nos partenaires pour prévenir la cruauté envers les animaux", ajoute le fabricant de croquettes pour chiens et chats. Il affirme que la société s'oppose "vivement à toute activité qui pourrait mettre en danger la santé de l'animal, altérer son espérance de vie, son bien-être ou son mode de vie".

Sources : Le Monde. fr

 

Les dégâts en termes d'image seront difficiles à maîtriser pourRoyal Canin. La filiale ukrainienne du fabricant de croquettes a été surprise en train de sponsoriser un combat cruel entre des chiens de chasse et un ours attaché à une chaîne. L'affrontement, filmé et diffusé sur YouTube, a déjà été visionné plus de 100.000 fois.

Dans la vidéo, l'ours tente d'éviter les attaques de plusieurs chiens qui le mordent. La scène se déroule en pleine forêt, en avril dernier, sous l'œil du public. La zone de combat des animaux est clairement délimitée par des banderoles estampillées Royal Canin. Sur une table, des trophées au nom de la société sont mêmes prêts à être distribués.

«Nous travaillons en collaboration permanente avec tous nos partenaires pour prévenir la cruauté envers les animaux»

La vidéo a été dévoilée par l'association autrichienne de défense des animaux Vier Pfoten (Quatre Pattes) qui, avant sa diffusion, a alerté l'entreprise basée à Aimargues, dans le Gard. «À l'époque, sans la vidéo, nous n'avons pu appréhender la nature exacte de cet événement», réagit le groupe dans un communiqué.

Après une enquête interne, Royal Canin assure qu'il s'agit d'une «erreur grossière et humaine» de la part du distributeur ukrainien. Celui-ci dispose de nombreux partenariats avec des clubs d'élevage canin et aurait sponsorisé l'événement «sans en connaître le contenu», affirme Damien Lallier, directeur relations consommateur de la filiale française, dans les colonnes de Midi Libre , qui a dévoilé l'affaire.

Ce manque de contrôle expliquerait la présence des banderoles et trophées portant le nom de l'entreprise lors de ce combat qualifié par la société de «cruel et désastreux». Royal Canin condamne «cette pratique odieuse» et assure qu'«un tel parrainage est contraire à (sa) politique de protection des animaux». «La politique de Royal Canin est très claire: nous nous opposons vivement à toute activité qui pourrait mettre en danger la santé de l'animal, altérer son espérance de vie, son bien-être ou son mode de vie. Cette politique couvre bien entendu toute opération marketing ou commerciale.»

Le spécialiste de l'alimentation animale, qui emploie 6500 salariés dans le monde, a toutefois reconnu que «cette expérience est dégradante pour Royal Canin» et cause «un véritable dommage» à la marque. Dans son communiqué, il tient à «présenter ses excuses sans réserve». «Nous travaillons en collaboration permanente avec tous nos partenaires pour prévenir la cruauté envers les animaux.»

Source: Le Figaro.fr

 

LE PLUS. Le 23 juillet 2013, le "20 minutes" suisse révélait que Royal Canin avait sponsorisé un combat d'ours et de chiens lors d'un concours. Si la marque nie avoir été au courant de cette manifestation particulièrement cruelle, elle n'a pas échappé à un vrai bad-buzz. Pour Christophe Marie, de la Fondation Bardot, l'entreprise peut encore se rattraper. Explications.

 

Des chiens encerclant un ours, lors d'un combat organisé en Ukraine, en avril 2013 (DR).

 

Il y a quelques années, le fabricant de nourriture pour chiens et chats Iams (appartenant à la multinationale Procter & Gamble) était la cible des défenseurs des animaux, plus particulièrement de PETA qui, après plusieurs semaines d’investigation, rendait publiques des vidéos montrant les expérimentations pratiquées sur des chiens en laboratoire.

 

Et si Royal Canin sponsorisait des refuges pour ces ours ?

 

Aujourd’hui, c’est Royal Canin qui est accusé, par l’association autrichienne Vier Pfoten, de sponsoriser des combats de chiens et d’ours en Ukraine. Le service de communication de Royal Canin a beau tenter de minimiser "l’affaire", la vidéo mise en ligne cette semaine sur internet a été largement partagée, au point de compromettre l’image de l’entreprise.

 

D’après Damien Lallier, directeur relations consommateur de la filiale française, Royal Canin aurait bien parrainé la manifestation ukrainienne mais "par erreur et à la suite d’un grave manque de vigilance", sans connaître le contenu du concours organisé en partenariat avec un club canin… Déclaration contestée par l’association Vier Pfoten.

 

Comment les responsables de Royal Canin Ukraine auraient-ils pu ignorer le contenu de la manifestation qu’ils parrainent alors que les coupes distribuées aux vainqueurs, avec leur logo, stipulent qu’il s’agit d’un combat avec des ours ? À moins que cela se soit fait à l’insu de leur plein gré…

 

Vier Pfoten demande donc à Royal Canin de soutenir la création d’un sanctuaire pour ours maltraités en Ukraine, avec l’accord des autorités locales, suivant l’exemple du parc créé en Bulgarie, en partenariat avec la Fondation Brigitte Bardot, pour mettre un terme au calvaire des "ours dansants".

 

Cette coopération pourrait être bénéfique pour la défense d’une espèce martyrisée partout dans le monde, bénéfique aussi pour l’image de Royal Canin qui ne sort pas indemne de ce scandale.

 

Le marketing de l'animal de compagnie se mord la queue

 

Mais au-delà de ce sponsoring honteux, au-delà même des expérimentations animales menées dans les laboratoires de recherche, on peut s’interroger sur cette ambivalence qui touche l’économie de "l’animal de compagnie".

 

Est-il éthique de condamner à mort, dans une agonie douloureuse, des chiens expérimentés pour permettre la commercialisation de nouveaux aliments ? Est-il éthique de proposer des laisses en crocoou en poulain pour faire plaisir à quelques maîtres snobinards, de proposer de la nourriture pour chien à base de magret de canards (gavés) ? La réponse est simple, implacable, dans une démarche commerciale, l’éthique n’a pas sa place !

 

Royal Canin est légitimement mis en accusation aujourd’hui, cela ne signifie pas pour autant que ses concurrents ont les mains propres…

Sources: Le Nouvel Obs

 

 

 

Patrick FRASELLE

"La classe politique est une fosse à purin à ciel ouvert." DIEUDONNE

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 29 juillet 2013 for - texts, links and pictures - checked and locked and saved.

© Juillet 2013 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.


La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'une ou l'autre partie de texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - qui se fera un plaisir de vous donner son accord. Il est aussi impératif et obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE

Une faute d'orthographe, une coquille, une image absente, une vidéo désactivée ou un lien mort, prévenez l'auteur, il vous remerciera.

Tests pour les croquettes : tortures de chiens par Royal-Canin.

Rédigé par Patrick FRASELLE

Publié dans #Royal Canin, #Ours, #Combat d'ours

Repost 0
Commenter cet article