Les nouvelles dictatures sont en marche, pendant ce temps vous dormez !

Publié le 5 Octobre 2013

Les nouvelles dictatures sont en marche, pendant ce temps vous dormez !

Bonjour, peuples endormis. Lobotomisés par des débilités sans importance comme le football, les séries télévisées, la consommation stupide, l'endettement pour du matériel sans intérêt.

Les autres sont déjà convaincus !

Pendant le temps de vos ânes-esthésies des dirigeant fascistes prennent des décisions sans vous consulter.

Ceci fait partie du même dossier.

Les protecteurs animaliers sont traités de "terroristes".

Pourquoi terroristes ?

Parce qu'ils bloquent l'économie de tous nos dictateurs, Capital, Banquiers, Lobbies divers. Alors qu'il n'ont que comme mission de protéger la vie sur cette planète. Et que pour ces dictateurs, la vie n'a AUCUNE importance.

Article reblogué par Patrick FRASELLE

Europe : vers une interdiction des potagers privés

(Source : Chaos Contrôlé)

(c) http://www.deesillustration.com/

Une nouvelle loi proposée par la Commission européenne souhaite l’illégalité de la pousse, la reproduction ou la vente des semences de végétaux qui n’ont pas été testées et approuvées par une nouvelle autorité, l’Agence européenne des variétés végétales. En criminalisant la culture privée de légumes, la Commission européenne remettrait le contrôle de l’approvisionnement alimentaire à des sociétés comme Monsanto.

Les eurodéputés verts voient d’un mauvais oeil la proposition de la Commission jugée « contreproductive et dangereuse »: « La biodiversité est en danger. Les multinationales ont focalisé leurs efforts sur la création de plantes à haut rendement, mais qui sont fragiles. Elles ne peuvent subsister que dans un environnement artificialisé dépendant des engrais chimiques et des pesticides, donc du pétrole », affirme José Bové.

Plus de semences régionales, plus de variétés ancestrales ou endémiques. Bref des semences F1, transgéniques ou pire OGM. Fin de la bio-variété dans nos jardins. Fini les jardins ouvriers et les marchés d’échanges de plants et semences entre particuliers. Bref finie la bonne bouffe.

Le texte pondu par notre chère commission européenne, rien que le titre vaut le jus : « Des règles plus intelligentes pour des denrées alimentaires plus sûres: la Commission propose un paquet législatif primordial pour moderniser, simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe ».

Repost 0
Commenter cet article