Détruisez l'environnement et l'environnement vous détruira... par Michel Tarrier

Publié le 18 Mars 2016

          VENGEANCE.jpg

 

          

 

                       REVANCHE !

 

  

Détruisez l'environnement et l'environnement vous détruira...

L’agriculture intensive qui participe au réchauffement

planétaire pourrait être la première à en payer le prix !

  •   

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/environnement/2012/07/13/001-secheresse-canada-etats-unis.shtml 

  

La vague de chaleur qui frappe actuellement l'est du Canada et le Midwest américain pourrait ruiner les récoltes, craignent les agriculteurs.

Alors que l'année 2011 a été très humide, 2012 est tout le contraire.

Certaines régions de l'est du pays ont reçu beaucoup moins de précipitations qu'à la même période l'an dernier. « La normale est de 914 millimètres de pluie. Et ce qu'on a enregistré, c'est 620 millimètres », a précisé Samir Al-Alwani, météorologue à Environnement Canada. « [Cela] constitue un record de peu de précipitations. »

Pour les agriculteurs, ces températures élevées et ce manque de précipitations pourraient être dramatiques.

« Chaque millimètre de pluie serait un soulagement et un gain énorme en terme de productivité », explique Simon Durand, directeur général de l'Union des cultivateurs franco-ontariens. « On commence à parler de perte de rendement. Les plantes ont besoin d'eau pour pousser et pour que les grains [mûrissent]. »

Pire sécheresse depuis 1988 

Aux États-Unis, le département de l'Agriculture (YSDA) a statué que 26 États sont frappés par une catastrophe naturelle. Dans le Midwest, plus de 80 % des champs de maïs sont touchés par la sécheresse.

Les agriculteurs estiment qu'il s'agit de la pire sécheresse depuis 1988.

En pleine saison de pollinisation, le manque d'eau pourrait compromettre le développement des épis et mettre en péril les revenus des agriculteurs. L'USDA a revu à la baisse ses prévisions de récolte pour l'année. Le département de l'Agriculture prévoit une baisse de 12 % de la production de maïs.

Pour les consommateurs aussi, cette sécheresse pourrait se faire ressentir. En effet, 75 % des produits alimentaires courants, tels que la farine ou les céréales, sont issus du maïs.

Le service météorologique américain fait le lien entre cette sécheresse et les changements climatiques.

 

Énième piqûre de rappel

Le Monde en poussière :

 

http://www.theuprightone.com/Tarrier/terrepatrie_003.html

 

Savoir pourquoi, avec l'abject chantage des bouches à nourrir, le monde agricole est devenu l’ennemi public nº 1 de notre santé et de l’avenir de la planète, comment et pourquoi il représente désormais le premier agresseur de la biosphère,  en lisant : L'AGROTERRORISME DANS NOS ASSIETTES

(ou Paysans voyous...) :

http://www.amazon.fr/Agroterrorisme-dans-assiettes-Michel-Tarrier/dp/2360260391

 

 

La grande majorité des agriculteurs ne sont que des brutes, d’indignes marchands de bestiaux, des producteurs mafieux de fruits et légumes sans saveur et de plus en plus toxiques, de gros pollueurs des sols et des nappes phréatiques. Tout pacte éhonté avec le fric, le mal ou le crime doit être dénoncé avec vigueur. Si l’on ne peut accepter qu’un flic, qu’un chauffard ou qu’un médecin tuent, pourquoi faudrait-il s’apitoyer sur le sort de paysans collabos des multinationales malfaisantes de l’agrochimie ? Seul l’esprit de lucre préside à cette perte d’éthique et de conscience. Les paysans sont peut-être des kamikazes mais nous ne sommes pas leurs cobayes et le Vivant n’a pas à payer le prix de leurs outrages ! Les quelques rares paysans bien intentionnés ne pèsent rien dans le bilan globalement négatif d’une agriculture écologiquement tueuse et dépravée.

 

Michel Tarrier

Rédigé par Michel TARRIER

Publié dans #Agriculteurs, #Pollueurs, #Destructeurs de nature et d'animaux

Repost 0
Commenter cet article